?
0 item
Morille conique
Morchella conica
Comestibilité
Présent dans
P
Recettes pour ce champignon

La morille conique prend des formes très variées selon les types de sol où se développe son mycélium et les conditions climatiques au moment de la fructification, c’est pourquoi on l’a décrite sous de nombreux noms au fil des décennies et selon les auteurs. Des travaux d’identification à l’aide de tests d’ADN permettront de confirmer les caractéristiques de cette morille et possiblement de décrire de nouvelles espèces ou sous-espèces.

Sur sable bien drainé 1, les morilles coniques sont petites, ne dépassant pas 5 cm et le pied représente moins de 25% du poids de la fructification. En terrain argileux 2, sous les peupliers, elles fructifient une semaine plus tard; elles sont plus grandes et le poids de leur pied représente jusqu’à 70% du poids total de la fructification.

Étant souvent de la même couleur que la litière du sous-bois 3, il n’est pas facile de repérer les talles; si l’épaisseur de la matière organique est suffisante, ces talles fructifieront année après année lorsque les conditions climatiques seront favorables. L’intérieur des morilles est creux 5 8 et cette cavité se poursuit jusque dans le pied, ce qui les différencie des verpes.

Les morilles perdent facilement leur eau, c’est pourquoi il faut les placer rapidement dans des glacières réfrigérées. À une température de 2°C, elles se conserveront pendant une période de deux semaines. Il faut 15kg de morilles fraiches pour obtenir un kg de morilles déshydratées.

Photos: Fernand Miron, Marcel Otis.

Habitats de ce champignon :

Cliquez sur les miniatures
pour une photo agrandie
Espèces compagnes possibles
+
Pied bleu
Lepista nuda
+
Verpe de bohême
Verpa bohemica
+
Bolet doré, bolet glabrescent
Boletus subglabripes